Jardin

Comment sauver ses plantes au retour de vacances ?

Pendant une longue absence, vos plantes peuvent souffrir de sècheresse et des fortes températures. Si vous espériez regagner votre domicile avec l’espoir de tout retrouver en ordre, il va vous falloir dans un premier temps les sauver. Si vous vous demandez comment sauver vos plantes dans ce cas, voici quelques astuces qui pourraient vous être utiles.

Faites le tri

Dans une quête de sauvetage, il est essentiel de concentrer vos efforts sur les plantes qui peuvent être encore sauvées. En effet, lorsque le processus de déshydratation atteint un certain seuil, il est irréversible. De ce fait, sauver vos plantes peut relever de l’impossibilité.

Que votre plante soit en intérieur ou à l’extérieur, les signes peuvent être les mêmes. Cependant, lorsqu’il s’agit des plantes à tiges, il suffira d’égratigner les écorces afin de vérifier s’il y a encore de la verdure à l’intérieur. Si c’est le cas, la plante peut être sauvée.

Pour celles ne disposant pas de tiges, les feuilles peuvent vous renseigner. En général, une plante morte aura les symptômes suivants :

  • Feuilles sèches et craquelantes ;
  • Tiges desséchées ne comportant plus aucune verdure ;
  • Racines en putréfaction, etc.

Dans le cas où les feuilles sont juste fanées et contiennent encore de l’eau, la plante peut vivre avec les soins nécessaires.

Arrosez-les abondamment

Lorsque les plantes qui peuvent être sauvées ont été identifiées, vous pouvez désormais entamer le processus de récupération. Contrairement à une plante morte, celle flétrie n’a pas encore atteint un seuil de déshydratation poussée. Il faudra néanmoins combler ce déficit hydrique sans plus attendre. Pour cela, arroser la plante suffisamment jusqu’à ce que le sol ne puisse plus absorber l’eau. C’est en quelque sorte un dopage.

Lisez aussi :  J'opte pour un gazon synthétique ou réel ?

Cependant, s’il s’agit d’une plante dans un pot léger, il est conseillé de la tremper dans une bassine d’eau pendant une heure au moins. Par la suite, il vous faudra également (à l’aide d’un brumisateur), vaporiser les feuilles de la plante. L’idée est de mouiller également les feuilles en attendant que l’eau absorbée par les racines leur parvienne.

Nourrissez les plantes

Après l’arrosage, il va falloir apporter certains éléments nutritifs. Il s’agira donc de recourir à du terreau neuf additionné à de l’engrais. L’idée est de permettre à la plante de regagner en vigueur progressivement. De même, vous devez être attentif à l’aération du terreau.

Au cas où le terreau du pot serait trop compact, la plante pourrait être asphyxiée. Vous pourrez alors recourir aux billes d’argile qui sont réputées pour drainer le surplus d’eau.

Taillez vos végétaux

Lorsque vous arrosez les plantes qui ont fané, il n’est pas conseillé de les tailler le même jour. La plupart du temps, il est recommandé d’observer un écart de 5 jours avant de tailler ou de les débarrasser des parties mortes. En effet, certaines espèces peuvent sembler mortes alors qu’un simple arrosage leur redonne une seconde vie.

Ainsi, pour tailler les tiges, commencez à l’extrémité puis arrêtez de tailler quand vous rencontrerez de la verdure. Les feuilles jaunies quant à elles doivent être également taillées avec un sécateur.

S’il arrivait que les feuilles de la plante tardent à reprendre leurs teintes vertes, vous pourrez les assister. Il s’agit de les vaporiser avec un mélange d’eau et de vinaigre de cidre.

Lisez aussi :  Comment se protéger du pollen au printemps ?

Toutefois, pour sauver vos plantes, il faudra surtout répondre à leur besoin en lumière. En votre absence, de nombreuses modalités n’ont pas été respectées. C’est donc le moment de veiller à ce que chaque besoin de la plante soit couvert.

Maison de génie
Logo
Enable registration in settings - general