Idées Déco, Aménagement, Bricolage Jardin

Extension de maison traditionnelle : la bonne marche à suivre

La famille s’agrandit et vous vous sentez à l’étroit dans votre maison traditionnelle ? Ou bien vous avez le projet d’agrandir votre salon, de créer une salle de jeux ou une chambre d’amis ? Bonne nouvelle ! Il existe de nombreuses solutions d’extensions pour votre maison traditionnelle. Béton, brique, parpaing ou bois, les matériaux utilisés sont divers, et leur coût variable. Nous allons étudier plusieurs types de maisons traditionnelles, et voir quelle est la meilleure solution pour gagner des mètres carrés dans chacune d’entre elles.

Qu’est-ce qu’une maison traditionnelle ?

Une maison traditionnelle est une maison dont l’aspect respecte les codes architecturaux de sa région, comme une chaumière en Normandie, une maison en pierres meulière en région parisienne ou encore un chalet dans les Alpes. L’extension de ces propriétés de cachet doit donc respecter ces spécificités architecturales, pour se fondre dans le décor et l’environnement naturel.

Son agrandissement s’opère généralement par la construction d’une extension en dur, dans les mêmes matériaux que la maison d’origine, notamment au niveau de la toiture.

Quels matériaux choisir ?

Si la tendance est à l’extension en bois, comme nous allons le voir tout à l’heure, le parpaing (qui protège bien du feu et est d’un coût avantageux), et la brique (qui retient l’humidité, mais dont le prix est plus élevé) ont toujours les faveurs des Français. 

Lisez aussi :  Les étapes à respecter pour installer un poêle à bois

Si vous possédez une maison en pierre, mais que la pierre est trop chère pour l’extension de vos rêves, vous pouvez pour gagner en surface choisir le parpaing, avec un revêtement en pierres de parement.

Naturellement isolant, flexible et offrant des possibilités illimitées de construction (notamment la pose  d’une véranda), le bois à la cote. Deux options se présentent pour recouvrir l’ossature en bois : l’enduit et le bardage bois, permettant une grande variété de coloris. L’ossature en bois s’impose évidemment lors de la pose d’une extension sur un chalet. On peut la recouvrir de tuiles. Une extension en bois vous coûtera environ entre 1000 et 2600 euros du mètre carré.

Maison en travaux

Pour quel type d’extension ?

Pour une maison traditionnelle en L :

Dans ce cas précis, tout est possible : élévation du toit, véranda, extension en bois… L’idéal est de chercher à donner une forme de U à votre maison en L.

Pour une maison traditionnelle de plain pied :

3 solutions s’offrent à vous :

  • l’agrandissement avec une extension en dur classique, ou vitrée (la vitrée présente l’avantage de faire baigner votre nouvelle pièce dans une lumière naturelle)
  • la construction d’une véranda : en fer forgé, en PVC, en aluminium, il en existe une grande variété. Bien isolée thermiquement (privilégier le bois), elle peut constituer une véritable pièce à vivre.
  • Enfin, vous pouvez opter pour une surélévation de  votre maison, mais cette solution a un coût non négligeable.

Enfin, pour une maison traditionnelle moderne

(oui, ça existe : il s’agit d’une maison qui s’inspire des codes traditionnels régionaux comme l’ardoise en Bretagne, mais avec un aspect contemporain type maison d’architecte), on recommande une extension toit plat, pourquoi pas accessible par une véranda. Dans certains cas, elle pourra accueillir un toit-terrasse.

Lisez aussi :  3 solutions d'architecte pour agrandir l'habitat

Quelle réglementation pour l’extension d’une maison traditionnelle ?

Pour un agrandissement dont la surface est en dessous des 40 mètres carrés, vous devez vous rendre dans votre mairie afin de signer une déclaration préalable des travaux. Au-delà des 40 mètres carrés de nouvelle surface obtenue, il vous faudra un permis de construire.

Dans tous les cas, il est conseillé de consulter le PLU (Plan local d’urbanisme), le document qui contient toutes les obligations architecturales à respecter afin de respecter la politique municipale d’urbanisation.

Sachez en outre que pour les travaux supérieurs à 150 mètres carrés, il est obligatoire d’engager un architecte.

Voilà vous n’avez plus qu’à vous lancer dans la construction d’une extension pour votre maison traditionnelle ! N’oubliez pas d’en référer à un professionnel sérieux, à moins que vous ne vous lanciez vous-même dans les travaux… 

Maison de génie
Logo
Enable registration in settings - general