Idées Déco, Aménagement, Bricolage Jardin

Rénovation énergétique globale : 3 composantes

Grâce à la rénovation énergétique, vous pouvez améliorer les performances énergétiques de votre logement. Un projet de rénovation induit des travaux d’isolation, de ventilation et de chauffage. Si l’un de ces aspects n’est pas pris en compte durant le projet, votre habitation ne sera pas protégée contre les agressions extérieures.

Les travaux d’isolation indispensables lors d’une rénovation énergétique

Les travaux d’isolation permettent de renforcer l’enveloppe thermique d’une maison. L’objectif est de limiter les pertes de chaleur en hiver et de conserver la fraîcheur en été. L’isolation permet également de faire des économies de climatisation et de chauffage. Si vous avez une sensibilité à l’écologie, elle vous permettra de diminuer votre empreinte carbone sur la planète.

Lorsque la température de votre logement est stable, vous ne risquez pas de souffrir des courants d’air en saison hivernale. Vous aurez également un meilleur confort thermique en été. Les endroits à isoler en priorité dans un logement pour limiter les pertes énergétiques sont : le toit, les murs, le sol et les fenêtres. Vous pouvez confier vos travaux de rénovation à un acteur engagé de la transition énergétique. Prenez notamment rendez-vous sur cette page, une équipe qualifiée qui vous accompagne tout au long de votre projet de rénovation énergétique.

Pour l’isolation des murs par l’extérieur par exemple, les professionnels peuvent utiliser un bardage, des panneaux enduits ou des vêtures. Les panneaux isolants sont fixés aux murs par collage avant d’être recouverts d’un enduit hydraulique et d’un treillis collé. Le bardage en revanche est installé à l’aide de tasseaux horizontaux. Les vêtures par contre ne sont rien d’autre que des parements destinés à la couverture d’un mur. De plus, lorsqu’il faut supprimer les ponts thermiques au niveau du sol, on parle d’isolation par l’intérieur. Les isolants utilisés par les experts sont : les laines minérales ou végétales, la ouate de cellulose, le liège ou encore des composants d’origine animale. Ces isolants sont aussi bien écologiques que performants. Ils peuvent vous aider à économiser jusqu’à 30% sur vos factures d’énergie.

Lisez aussi :  Marché immobilier à Aix-en-Provence : quels sont les prix ?

rénovation énergétique globale travaux

Le chauffage, un élément déterminant dans la rénovation énergétique

Beaucoup de ménages se plaignent de plus en plus des factures de régularisation salées. Dans la majorité des cas, le chauffage a été déterminé comme la source du problème. Pour cette raison, si vous envisagez des travaux de rénovation, vous devrez changer votre système de chauffage. Il est important d’installer un système moderne, moins polluant, plus performant et surtout moins gourmand en énergie. Les spécialistes recommandent généralement l’installation de :

  • la pompe à chaleur,
  • la chaudière à gaz à condensation,
  • la chaudière biomasse,
  • le chauffe-eau solaire individuel (CESI),
  • le chauffe-eau thermodynamique.

Les pompes à chaleur sont conçues en fonction de plusieurs énergies renouvelables, c’est-à-dire l’eau, l’air et la géothermie. Par conséquent, une pompe à chaleur peut vous aider à faire des économies d’énergie considérables. D’un autre côté, la chaudière à gaz à condensation consomme relativement moins d’énergie (-20%) que les chaudières classiques. Même si elle sert à la production d’eau chaude sanitaire. La chaudière biomasse, quant à elle, est également une source de chauffage économique. Toutefois, elle n’est pas toujours adaptée à tous les modes de vie.

Le chauffe-eau thermodynamique cependant peut vous aider à diviser vos dépenses en eau chaude par 2 ou 3. La puissance de cet appareil est aussi remarquable que celle du chauffe-eau solaire. Ce dispositif fonctionne grâce à l’énergie du soleil. Ceci étant, il peut répondre à 80% des besoins en eau chaude d’un ménage.

La rénovation énergétique passe également par les travaux de ventilation

Dans un logement, la ventilation permet d’évacuer la pollution et l’humidité. Grâce à ce système, on peut assurer le renouvellement de l’air à l’intérieur d’une habitation. Lorsqu’un logement est mal ventilé, cela entraîne l’apparition des moisissures ou des traces d’humidité. Pour optimiser le confort thermique de votre maison, vous pouvez installer un système de ventilation à double flux ou des extracteurs d’air.

Lisez aussi :  Location de tente de réception : comment s'y prendre ?

Le fonctionnement de la ventilation à double flux repose sur un échangeur thermique qui limite les déperditions de chaleur. Contrairement à la ventilation à simple flux, ce système permet de préserver la bonne température à l’intérieur sur une longue durée. C’est l’échangeur qui empêche le mélange des flux d’air neuf et vicié. Pour cette raison, le système à double flux est doté de filtres qui protègent l’échangeur contre les saletés. L’autre avantage est que ce mode de ventilation est très silencieux. Le mécanisme à double flux ne produit pas de bruit particulier lorsqu’il est en marche. C’est également le cas de certains modèles d’extracteurs d’air. Ce sont des équipements fabriqués essentiellement pour évacuer la buée et les mauvaises odeurs. Vous pouvez les utiliser occasionnellement pour ventiler votre maison.

Maison de génie
Logo
Enable registration in settings - general