Idées Déco, Aménagement, Bricolage Jardin
Jardin

Installer une pompe de puit pour votre arrosage automatique

Si l’été est la plus belle saison pour certains, pour d’autres, c’est le moment où il faudra prendre toutes les précautions. C’est vrai qu’il y fait beau temps, mais les pluies se font aussi rares ; ce qui veut dire qu’arroser votre jardin et autres verdures pourrait s’avérer assez difficile. De ce fait, si vous êtes plutôt du genre à tout prévoir à l’avance, vous pensez sans doute déjà à installer une pompe pour arroser convenablement votre jardin lorsque se termine la saison des pluies. Quels critères prendre en compte pour l’installation d’une pompe de puits pour arrosage automatique ? Le point tout de suite.

Choisir sa pompe pour arrosage automatique

Le point de départ d’une telle initiative est de choisir la pompe adéquate pour l’arrosage automatique de votre jardin. Pour ce faire, vous avez le choix entre plusieurs catégories de pompes dont la pompe immergée, les Pompe à eau auto amorçantes et la motopompe. 

Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’une large gamme de pompes vous est accessible, peu importe l’usage que vous souhaitez en faire. Toutefois, lorsqu’il s’agit de puiser l’eau d’une surface en profondeur, comme un puits par exemple, il faudra tenir compte d’un certain nombre de critères…

Critères/Questions à prendre en compte

homme joyeux

Pour une installation de pompe pour arrosage automatique dans les règles de l’art, il convient de prendre en compte des critères précis. Ceux-ci vous permettent également de choisir la pompe idéale. Cap sur ces principaux critères dont il vous faut tenir compte !

Lisez aussi :  Quelles sont les différentes associations de jardinage ?

La profondeur du puits

Il ne suffit pas de disposer d’une pompe quelconque pour un arrosage automatique efficace, surtout lorsqu’il vous faut tirer l’eau d’un puits. Il est donc important que la profondeur du puits soit proportionnelle à la capacité d’aspiration de la pompe choisie. Les pompes auto amorçantes sont toutes conseillées lorsque la profondeur de la source d’eau se situe entre 0 et 10 mètres. Au-delà, seule la pompe immergée fait l’affaire.

La quantité d’arroseurs automatiques

Ce deuxième critère est aussi important que le premier puisqu’il permet de déterminer la pression avec laquelle la pompe peut fournir l’eau. Autrement dit, s’il y a une quantité considérable d’arroseurs automatiques, il faut également que la pompe soit suffisamment performante en termes de pression et de débit.

Par ailleurs, vous devez vous assurer qu’il y ait de l’électricité à proximité de l’endroit où vous effectuez votre arrosage afin de vite recharger la machine en cas de perte ou de diminution d’énergie. Sinon, vous avez toujours la possibilité d’opter pour une motopompe. Celle-ci utilise généralement de l’essence pour fonctionner. 

Le type de fonctionnement

Ici, il s’agit de prendre en compte le fonctionnement en continu ou non de la pompe. On dit qu’une pompe fonctionne en continu lorsqu’elle est utilisée au-delà de 3 à 4 heures. Cependant, toutes les pompes ne peuvent supporter le fonctionnement en continu. Si votre arrosage devra excéder les 4 heures, veuillez vous tourner vers les professionnels pour une Pompe pour puit qui puisse supporter le travail en continu, sans risque de se détériorer.

Programmer sa pompe pour arrosage automatique

temps

Tout est question d’organisation quand il s’agit de prendre soin d’un jardin. Dans le cadre d’un arrosage automatique, il convient de programmer quand la pompe expulsera l’eau destinée à l’arrosage. Cette technique est assez limitée, mais elle est très efficace quand on sait s’en servir. Il existe en effet plusieurs manières de programmer l’arrosage automatique.  

Lisez aussi :  Comment choisir son lampadaire extérieur ?

La première consiste à utiliser un appareil pour contrôler la pression de la pompe. Le fonctionnement de ce dernier est tout simple : lorsque la pression monte, l’appareil coupe automatiquement la pompe au risque d’inonder tout votre jardin. Petit problème, un tel appareil ne marche qu’avec un robinet puisque son fonctionnement dépend principalement de l’action ouverture/fermeture du robinet. L’autre méthode pour programmer l’arrosage automatique est la limitation des activations de la pompe. Ici, il faut faire usage d’un réservoir contrôlé par le duo pressostat et manomètre. Le fonctionnement demeure le même que pour la première méthode à la seule différence que vous n’aurez plus besoin de tout faire en fonction du robinet. 

Vous pouvez d’ailleurs trouver sur le marché, des équipements conçus à la pointe de la technologie qui permettent d’optimiser à la fois les performances de la pompe ainsi que la consommation énergétique. À vous de jouer !

Maison de génie
Logo
Enable registration in settings - general